La Pleine Conscience

La pleine conscience apporte un calme intérieur et une possibilité de revenir à l’essentiel, aux choses elles-mêmes en diminuant les pensées et en se concentrant sur ce qui se vis maintenant. Pratiqué de manière régulière elle permet de diminuer l’anxiété et de s’octroyer des espaces sereins et d’amour.

Ne pas se battre, accepter et embrasser les émotions.

 

La pleine conscience nécessite une qualité d’attention portée à l’expérience en cours, sans filtre, sans jugement, sans attente et s’applique parfaitement à la pratique de la méditation. Les perceptions, les émotions, les phénomènes cognitifs doivent être observés avec soin, à défaut d’être évalués. Pour y parvenir, il importe de se déshabituer de notre manie à toujours juger, contrôler ou orienter nos expériences de l’instant présent. En d’autres termes, la pleine conscience serait « l’observation sans jugement du flot continu des stimuli internes et externes tels qu’ils surgissent ».

La pratique de la pleine conscience amène l’individu à se rendre compte qu’il est rare que nous soyons entièrement absorbés par une activité dans laquelle nous sommes engagés, comme conduire une voiture ou prendre un repas. Nous sommes au contraire toujours en train de penser à autre chose et faisons plusieurs choses en même temps. 

Les composantes de la pleine conscience

 

Un groupe de chercheurs a proposé une définition de la pleine conscience à la suite de l’observation d’une séance de méditation. Elle est basée sur deux composantes : l’autorégulation de l’attention et l’orientation vers l’expérience. Elle implique également  3 capacités attentionnelles :

a) l’attention soutenue (capacité à maintenir son attention pendant une longue période

    sur un aspect particulier de l’expérience comme par exemple la respiration)

b) la flexibilité (capacité à changer son focus attentionnel d’un objet à un autre afin de

    pouvoir retourner à l’objet d’attention initial une fois qu’une pensée ou une image a

    été identifiée)

c) l’inhibition des processus secondaires (capacité à inhiber l’élaboration plus

    approfondie, c’est-à-dire secondaire, de pensées, images ou sensations).

Les origines de la pleine conscience

 

C’est le professeur de médecine et chercheur américain Jon Kabat-Zinn qui a l’idée, en 1979, d’introduire la méthode méditative dite de mindfulness ou « pleine conscience » pour soigner le stress et diminuer l’intensité de la douleur. Il souhaite faire appliquer les principes du Dharma et en faire bénéficier les patients sans toutefois faire mention explicite du bouddhisme. Il met au point le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) à partir du Zen coréen, de la méditation Vipassana et du yoga, lequel devient un véritable succès en termes de soulagement du stress et des douleurs. 

Les effets de la pleine conscience

De nombreux effets de la pleine conscience ont été répertoriés :

  • Améliorations significatives dans l’évaluation de la douleur et des symptômes psychologiques à plus ou moins long terme.

  • Résultats positifs (réduction du niveau de stress) chez des patients souffrant, par exemple, de cancer, de psoriasis ou de sclérose en plaques.

  • En traitement d’affections comme les troubles anxieux, les troubles du sommeil, les troubles alimentaires, le stress lié au diabète, les acouphènes, pour aider des personnes désireuses d’arrêter de fumer ou des femmes confrontées au stress périnatal.

« Amener l’esprit à la tranquillité est facile. Il suffit de porter son attention sur une seule chose. Tant que votre esprit écoute la pluie, il ne pense à rien d’autre. Vous n’avez pas besoin d’essayer d’apaiser votre esprit. Il vous suffit de vous détendre et de continuer à écouter la pluie. Plus vous êtes capable de faire cela longtemps, plus votre esprit devient calme."

"S’asseoir tranquillement comme cela nous permet de voir les choses telles qu’elles sont réellement. Lorsque le corps est détendu et l’esprit au repos, nous pouvons voir clairement. Nous devenons calmes et paisibles comme l’eau d’un lac de montagne, dont la surface tranquille reflète le ciel bleu, les nuages et les pics rocheux, exactement tels qu’ils sont. »

 

"Je pense trop donc je ne suis pas là pour vivre ma vie."

Extraits de L’art de vivre, Thich Nhat Hanh

Je vous propose des séances individuelles pour cheminer avec ce magnifique outil qu’est la pleine conscience.

Prix : 100.-pour une séance de 60 minutes